MENU

7 grands principes (immuables) de l entrainement

 
L’entraînement est un moyen pour améliorer les qualités physiques et la performance.

Or, le temps d’entraînement est limité, il faut donc bien l’utiliser et l’optimiser au maximum.

Pour cela , il est recommandé de planifier et programmer les entraînements.

Et pour que cette planification soit cohérente et efficace, il faut prendre en compte des principes.

Ces principes ont été érigés en fonction des constatations de terrain et d’expérimentations obtenues dans l’entraînement au fil des décennies par les entraîneurs ..


Ces principes sont dits “fondamentaux” , il faut les respecter et les appliquer quand l'on souhaite optimiser les performances des joueurs tout en minimisant le risque de blessure.

Ils sont aussi “généraux” car ils sont communs à la plupart des disciplines, à tous les domaines de l’entraînement et à toutes les étapes d’évolution de la performance (Débutant , Confirmé, Haut Niveau).


Ils sont en quelque sorte "immuables" .


Pourquoi ce sont des principes immuables?


Aucun chercheur, aucun préparateur physique ou entraîneur, quelque soit la discipline, n'a jamais (semble t-il) remis en question ces principes d'entraînement.
Ils sont utilisés par tous et "fonctionnent" pour tous.

Voici 7 grands principes d’entraînement

① LE PRINCIPE DE PROGRESSIVITÉ

Il faut augmenter la charge d'entraînement de manière progressive pour s'améliorer.

Si vous proposer toujours la même chose, sans progression et augmentation de la charge , il n'y aura pas de progrès.

Si vous augmenter trop vite la charge, il y a un grand risque de blessure ...

Il faut donc augmenter la charge progressivement.

Vous pouvez "jouer" sur une des composantes de l'entraînement pour augmenter la charge comme l’intensité ou le volume par exemple.

② LE PRINCIPE DE CONTINUITÉ

Il faut pratiquer régulièrement pour progresser.

Il est plus efficace de s'entraîner un peu souvent que beaucoup une fois. Cela vaut pour la semaine, pour le mois, pour l'année..

Aussi, si l’on s’arrête quelques semaines, les pertes seront importantes (on régresse rapidement) et il faudra plusieurs mois pour retrouver son niveau...


③ LE PRINCIPE DE VARIÉTÉ

il faut régulièrement apporter de la nouveauté pour continuer à progresser.

L'organisme s'adapte rapidement . Si on ne lui propose rien de nouveau, si on ne le "bouscule" pas, il n'y aura pas de progrès.

"Les charges d’entraînement uniformes conduisent rapidement à une stagnation de l’amélioration de la performance"    Weineck, biologie du sport, 1992.


④ LE PRINCIPE D'ALTERNANCE TRAVAIL / REPOS

 Il faut s'entraîner pour progresser mais également récupérer !

Le grand préparateur physique Suisse J-P Egger dit : "plus tu piques fort, plus tu dois récupérer fort"...


⑤ LE PRINCIPE DE SPÉCIFICITÉ

 La charge spécifique se définit par la plus ou moins grande analogie (ressemblance) des exercices qui constituent la charge d’entraînement avec le match.

Il faut régulièrement proposer des entrainements spécifiques pour produire les effets les plus importants.

Proposer oar exemple un intermittent "spécial effort de match" aura plus d'effets que de proposer un footing lent et long...

Travailler la force du biceps aura moins d'effets que de travailler les ischio-jambiers et les fessiers (ils sont beaucoup plus sollicités en match que les biceps).

Cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas faire de footing lent et long parfois ou un renforcement des bras...


⑥ LE PRINCIPE D'INDIVIDUALISATION

Il faut toujours tenir compte des besoins du joueur et de ses capacités pour produire les effets les plus importants.

On ne proposera pas le même travail à un latéral très rapide mais qui manque un peu de force qu'à un avant centre qui est très "fort" mais manque de vitesse…

On ne proposera pas le même travail à un joueur de 12 ans ou de 18 ans, à un joueur d’élite ou de district, à une fille ou à un garçon..

Il faut aussi garder en tête que chaque personne est différente et que tous les changements physiologiques découlant de l’activité physique dépendent du bagage génétique, du passé sportif du joueur, de ses habitudes de vie, …

Individualiser le travail est donc essentiel (mais pas toujours facile quand un entraîneur ou un préparateur physique doit gérer seul une vingtaine de joueurs…).

⑦ LE PRINCIPE DE CHARGE UTILE

 Pour être sollicitante et efficace, une charge d’entraînement doit être suffisamment élevée et dépasser un seuil qui ne peut être qu’en relation avec le sportif lui-même et avec son état de forme.

Il existe une “charge optimale” qui permet d’obtenir les meilleurs effets.

La charge devra donc être adaptée à chaque joueur ( selon son niveau, son état de forme, ..).

Faire un plan d’entraînement, faire un suivi de l’entraînement mais aussi connaître l’état de forme des joueurs (grâce à des applications comme “trainingload pro” par exemple) , … pourrait vous aider dans l’application de ses principes d’entraînement...