Les élastiques en musculation, quels avantages?

 

 

 

En football , le succès d’un joueur est directement tributaire de sa capacité à produire de l'accélération.


On recherchera donc à améliorer cette capacité là prioritairement.

Le travail de musculation est un des moyens pour y parvenir.

Au cours de ce travail de musculation , on utilise souvent des exercices “classiques” avec des barres libres ou des machines.

Le problème​ que pose l'entraînement au moyen d’exercices “classiques” est que la phase de décélération peut s'avérer être aussi longue voir plus longue que la phase d'accélération !

Par exemple, en développé couché, quand vous commencez à pousser la barre vers le haut, vous accélérez la barre, mais vous devez rapidement la décélérer (freiner) .

 

Pourquoi?

Car le corps désire se protéger et donc en fin de phase concentrique, le corps décélérera instinctivement le mouvement afin d’éviter un choc balistique aux articulations et aux muscles.


Le problème est que l'accélération est à son maximum au cours de la portion la plus faible du mouvement.


En approchant de votre angle le plus fort du mouvement, alors que vous devriez théoriquement arriver à produire l’accélération la plus grande, vous êtes forcé de décélérer la barre afin d'éviter un choc balistique.


Vous perdez donc en grande partie les bénéfices que procure l'entraînement en accélération.


Pour imager, vous êtes en début de phase de poussée au squat complet, vous allez commencer à pousser fort puis arriver en position demi squat ou quart de squat , là où vous devriez pousser le plus fort, vous allez au contraire ralentir.


Cela a un impact négatif sur votre système nerveux qui finit par devenir plus efficace pour décélérer une charge plutôt que de l'accélérer.


La décélération se produit alors que les articulations sont positionnées dans des angles spécifiques au sport, exactement là où l’accélération est la plus importante à travailler..

 

Comment résoudre cela?

Il existe des machines (à air comprimé) qui permettent de répondre à ces besoins là.. mais ces machines sont hors de prix… et on en trouve peu dans les salles.

Ou alors il existe les bandes élastiques​!! que vous trouverez pour quelques euros ..


En effet, attacher par exemple les élastiques à un support et à la barre pendant votre exercice peut augmenter de manière significative la charge au cours de la dernière portion du mouvement, celle que l’on recherche à travailler.

 

 

Les bandes élastiques vont en effet décélérer la barre (compte tenu de l’augmentation de la résistance) , et ainsi, vous n’aurez pas à faire la phase “préventive” de décélération puisque la vitesse de la barre diminuera .

Et vous pourrez toujours tenter de l'accélérer au maximum grâce à l’augmentation de la résistance.


Ceci mènera à un patron moteur plus efficace pour le geste sportif en enseignant au corps à poursuivre l’accélération au lieu de décélérer en approchant la portion du mouvement au cours de laquelle vous êtes le plus fort.

 


Un autre problème avec l'entraînement “classique” est que la charge ne change pas pendant le mouvement.

Et cette charge constante ne stimulera pas le corps de façon maximale sur toute
l’amplitude du mouvement.

Ce type d'entraînement place le plus grand stress au cours de la portion initiale du mouvement puisque c’est là que la charge relative est la plus grande comparativement à la force de l’athlète dans cet angle précis.

Or pour la majorité des gestes sportifs, la portion la plus importante de l’amplitude de mouvement est la dernière demie ou le dernier quart.

Cette partie de l’amplitude devrait donc être surchargée , mais elle est en réalité
sous chargée!

 

La solution est d’utiliser des bandes élastiques , pendant les entraînements explosifs mais aussi pendant les entraînements “lourds”.

La résistance de l’élastique va augmenter au fur et à mesure de son étirement , la charge que vous aurez à vaincre augmentera donc également parallèlement.

 


Un autre bénéfice apporté par les bandes élastiques est le stress excentrique accentué qu’elles procurent.

Une fois l’élastique étiré , il va vouloir revenir à sa forme initiale et va tenter de vous “écrasez au plancher!”.

Vous allez donc devoir résister à cette accélération durant la phase excentrique.

Vous allez donc apprendre à absorber et à contrôler cette phase négative.

Vous devenez très efficace à stopper , contrôler et renverser une force externe.


Les élastiques permettent donc d’augmenter l’efficacité de certains mouvements et donc de progresser encore plus, et sur des angles ou portion de mouvement très importants dans de nombreux sports dont le football.


Mais attention, surtout au début de leur emploi, les élastiques placent un stress excentrique important sur les muscles et peut donc augmenter le temps requis pour récupérer d’un entraînement.


Pour les utiliser vous devez avoir un minimum d’expérience en musculation .