Gainage spécifique Football

 

 

Voici un article intéressant de Maxence Pieulhet, en charge de la réathlétisation de l'équipe de Lyon La duchère (nationale) , sur le gainage specifique football.

 

"Une étude de Prieske (2016) suggère que ce n'est pas la force des muscles du tronc qui jouerait le rôle principal dans la performance mais plutôt l'activation de ces muscles dans le bon timing (activation coordonnée par rapport aux actions spécifiques considérées) ! 

Cette conclusion est fondamentale dans l'entraînement des muscles du tronc et suggère que les exercices proposés doivent, au maximum, respecter le pattern moteur des sports considérés.

En s'appuyant sur le concept de spécificité de l'entraînement, il semble donc plus intéressant et plus efficace de développer la force des muscles du tronc en condition dynamique et en position verticale.

De plus, Bressel et coll. (2009) recommandent d'indiquer clairement les instructions lors de chaque exercice afin d'augmenter l'efficacité.

Ces instructions bien souvent négligées, sont fondamentales afin d'obtenir un stimulus important de ces muscles.

Proposer des contenus en position debout (spécifique), adaptés (contraintes multidirectionnelle comme dans beaucoup de sports collectifs) et ludiques pour les joueurs, semble être une bonne alternative pour développer ce que l'on appelle le "Gainage" spécifique (ici au footballeurs) car le joueur de sport collectif est rarement en position de planche horizontale immobile sur un terrain, n'est-ce pas ? 😉

 

 

Proposition :

4 répétitions de 30 secondes sur chaque exercice (un exercice = une face).

 

 

Exemple en vidéo