Les étirements doivent-ils être douloureux?

 

 

Pour répondre à cette question, C.Geoffroy (kiné équipe de France de Football):


“Nous ne sommes pas tous égaux face à la raideur ni face au seuil de tolérance à la douleur.

Ce dernier varie en fonction de chaque individu, de sa raideur musculaire et de sa masse musculaire.


La connaissance des circuits réflexes présents dans la moelle épinière nous apprend que les étirements produisent des effets différents selon les protocoles utilisés et qu’ils ne doivent pas être forcément synonymes de douleur.

Si vous respectez les protocoles liés aux méthodes adoptées, vous obtiendrez d’excellents résultats.

Néanmoins, pour vous relâcher, il faut parvenir à maîtriser ces tensions : avec de l’entraînement et la répétition des séances d’étirements, le seuil de douleur tolérable recule et permet d’atteindre des amplitudes de plus en plus importantes.

Grâce à la régularité, vous progresserez sans douleur.


Attention tout de même à la douleur ! Elle représente un signal physiologique majeur à ne pas prendre à la légère.

Si vous augmentez l’amplitude de l’étirement malgré ce signal, des lésions risquent de survenir au niveau des différents tissus. ”