Faut-il s’étirer après l’effort?

 

 

Pour répondre à cette question, nous vous proposons la réponse d’un spécialiste des étirements : C.Geoffroy , Kinesithérapeute de l’équipe de France de Football.


“Que faire après l’effort ?


Dommage que ceux qui ont dénigré les étirements d’après effort n’aient pas considéré l’ensemble des méthodes.

Je suis tout à fait d’accord que s’étirer après un effort, dans de grandes amplitudes, avec des forces importantes sur des temps de maintien longs, peut présenter des facteurs de risques pour l’unité musculo-tendineuse déjà affaiblie par la séance d’entrainement ou le match, mais il existe d’autres manières d’agir !

Oui, vous devez vous étirer après un effort : un protocole précis d’étirements passifs permettra aux muscles de retrouver leur longueur initiale de repos et d’éviter la tendance à l’enraidissement, et aux articulations, de retrouver leur mobilité.

 


Comment faire?


Les étirements passifs doivent utiliser des positions où la détente est parfaite.
Ainsi, l’étirement du muscle est facilité et provoque une diminution réflexe de l’activité des nerfs moteurs, et, par conséquent, un relâchement musculaire favorable à l’allongement.

 

Ne recherchez pas de grandes amplitudes.
Après l’effort, le seuil douloureux des fibres musculaires est beaucoup plus élevé, diminuant ainsi la vigilance des récepteurs à la douleur. Il est dangereux de rechercher à améliorer sa souplesse musculaire à cet instant, au risque d’aller trop loin et de provoquer des microlésions.

 

Le temps de maintien des étirements d’après effort doit être bref.
Pour les raisons que nous venons d’évoquer, ne prolongez pas votre étirement au-delà de 20 secondes et préférez les répétitions de cycles d’étirement-relâchement sous la forme de routine.”