Le saviez-vous? spécial Musculation 7 infos

 

① Le développé couché anatomique “préserve” vos épaules.
Si le développé couché traditionnel est douloureux pour vous, il se peut que l’écartement “largeur d’épaule” le soit moins !

 

② La pratique régulière du stretching (sauf avant un match ) aurait des effets positifs sur les qualités de force ! Améliorer sa souplesse est donc important !

 

③ Un entraînement en hypertrophie pour le bas du corps entraînerait un anabolisme pour le haut du corps chez des sujets entraînés!

 

④ Faire un entrainement en musculation avec des efforts “lactiques” (plus de 10 répétitions) suivi d’un entraînement aérobie “intermittent” (type travail de la PMA) créerait des interférences et les effets recherchés seraient largement moindres !
Les 2 systèmes se neutralisent , limitant les progrès d’un seul système voir d’aucun des deux !
6 à 8h de récupération (un le matin un autre le soir) entre ces 2 types d'entraînements permettrait de limiter les interférences.
Mais, si vous en avez la possibilité, il est peut être plus judicieux de ne pas les proposer dans la même journée.

 

⑤ Les mouvements “haltérophiles” sont excellents pour améliorer l’explosivité !

 

⑥ La récupération permet de maximiser les effets de votre entraînement. Elle est tout aussi importante. Sans récupération il n’y a pas de progrès..

 

⑦ Dans un cycle de force maximale, le niveau de testostérone augmente seulement les 8 premières semaines puis diminue.
Il est donc recommandé de se limiter à ces 8 semaines quand on travaille la force maximale et de démarrer un cycle différent (explosivité par exemple) sous peine d’être en surentraînement ou de se blesser…