4 conditions pour vos séances de vitesse

 

 

Pour que le travail de vitesse soit efficace, il y a des conditions à respecter. Vous pouvez utiliser les meilleures méthodes avec le meilleur matériel .. si ces conditions ne sont pas réunies votre travail de vitesse ne donnera pas de bons résultats..
4 conditions sont primordiales !


Les voici:


① La fraîcheur physique


Travailler sur un état de fraîcheur physique est une des conditions à respecter pour que le travail de vitesse soit efficace .
Cela signifie que les séances de vitesse doivent être placées à des moments “stratégiques” dans votre planification , dans votre semaine d'entraînement et dans vos séances.
Par exemple, il sera judicieux de faire votre travail de vitesse en début de séance.
Cette séance sera placée après une journée de repos (si possible)..
Cela veut aussi dire que si les joueurs se sentent fatigués ou malades, il ne faut pas faire ce travail de vitesse..
Il faut travailler sur des muscles “sains” et “frais” !

 

 

② L’engagement total du joueur


Le travail de vitesse est très exigeant et demande aux joueurs de mobiliser toutes leurs ressources physiques et mentales.
C’est un engagement total du joueur qui est attendu.
Il doit se traduire par un effort maximal, voir “sur-maximal”. Il s’agira pour le joueur “d’aller le plus vite possible”.
Être concentré, motivé et déterminé en sera la clé.

 

 

③ La récupération complète


La récupération complète après chaque course est une des conditions pour ne produire que des efforts à vitesse maximale !
Si cette vitesse maximale n’est pas respectée, l’intensité de travail chutera et les joueurs ne seront plus en situation de vitesse.
On basculera dans une autre filière énergétique.
Pour être sûr de ne pas vous tromper, pour 1 temps de travail , prenez 20 temps de récupération.
Soit, pour une course de 3 secondes (20m) , prenez 60 secondes de récupération.
Les joueurs ne doivent pas être essoufflés quand il recommence une course.
Si vous remarquez que la gestuelle de course commence à se dégrader lors des exercices , c’est un signe de fatigue !

 

 

④ Un échauffement conséquent
La qualité de l’échauffement est encore plus importante quand il s’agit de préparer des efforts qualitatifs de vitesse.
Il devra être profond et rigoureux en insistant sur la préparation des muscles “ischio-jambiers” notamment.
Néanmoins, la fraîcheur étant une des conditions d’efficacité du travail, cet échauffement doit aussi maintenir les ressources physiques des joueurs intactes.
Selon le niveau des joueurs, l’échauffement ne doit pas trop se prolonger et il faudra prévoir de la récupération avant les exercices de vitesse.


Voir les articles “Échauffement, commencez par l’échauffement russe” et “Doit-on toujours s’échauffer de la même façon?” pour plus d’informations